• Résidence 2017
  • Extra Sensory Perception


Un lieu de travail heureux est un environnement productif




Selk’nam, Terre de Feu (1919) - photographie prise par Martin Gusinde, rephotographiée par Grace Ndiritu - courtesy de l'artiste


The Ark est un projet post-internet ambitieux de recherche vivante situé au croisement entre expériences scientifiques et spirituelles inspirées des propres expériences vécues par Grace Ndiritu au cours de la dernière décennie, au sein et à proximité de communautés New Age qu'une approche individuelle et éclectique de la spiritualité caractérisent.

Via une multiplicité de thèmes allant des plantes à l’éducation en passant par la biologie, le chamanisme, la méditation, l’alimentation, la philosophie, les communautés, l’architecture, l’avenir des villes, la démocratie et l’activisme, The Ark vise à ouvrir un dialogue entre ses propres participants dans un premier temps, puis dans un second temps et au cours du week-end de conclusion avec un public plus large.

Afin de permettre aux participants de rentrer en profondeur dans ce processus d’expériences spirituelles et scientifiques, The Ark sera fermé au public pendant les six premiers jours. Ce temps d’isolement est pensé afin d’encourager la créativité et la vulnérabilité de chacun et pour permettre l'émergeance des façons nouvelles et radicales de penser la vie et les problèmes du monde d'aujourd'hui. Tous les invités seront amenés à participer aux propositions de chacun et à partager entre eux leurs savoirs et connaissances, qu’il s’agisse de conférences, séances de méditation, cuisine, performance, de communication non violente (NVC) ou d’atelier de poésie, etc.

L’ancien système de chakras védiques indiens constitue la base conceptuelle et énergétique du déploiement de la nature holistique de The Ark. Des ateliers spirituels quotidiens, des discussions académiques, ainsi qu’un calendrier de performances seront donc mis en place. Cet ancien système est aussi la source d’inspiration du design des uniformes, bannières, drapeaux et du menu alimentaire que les participants consommeront tout au long du projet The Ark.

Durant les cinq premiers jours du projet, The Ark sera donc fermé au public. Celui-ci pourra cependant suivre son évolution via les réseaux sociaux, Facebook et Twitter notamment. Par ailleurs, la semaine se concluera par un programme public sur les deux jours du week-end, les 8 et 9 juillet 2017.

Durant la semaine, The Ark organisera ses activités en quatre équipes :

L'Équipe Spirituelle sera celle qui au cours de cette semaine d’isolement concevra les pratiques de purification et les rituels énergétiques, afin d’élever la conscience de chacun individuellement et en tant que groupe, de sorte que de nouvelles idées et manières de penser les problèmes du monde soient produites tout au long de la semaine. L’équipe spirituelle sera composée de Grace Ndiritu (Kenya/UK), artiste, conçoit et met en oeuvre le projet The Ark et de Rebecca Farr (USA), artiste, mènera l’ensemble des ateliers spirituels de la semaine. 

L'Équipe Alimentaire s'inspirera de la politique de The Ark concernant la culture et la consommation d'aliments établies selon le système des Chakras (centres spirituels) afin d'aligner le programme alimentaire sur l’ensemble des activités du projet. Le projet est une plateforme qui envisage la nourriture comme médecine préventive et curative, et souhaite mener les participants à une prise de conscience de ces qualités. Ainsi, les cuisines végan, macrobiotique, ayurvédique, crue et la “wild cooking” seront quelques-unes des pratiques culinaires introduites tout au long de la semaine auprès des participants.
Les membres de l’Équipe Alimentaire sont Denise Palma Ferrante (Australie/Italie), chef cuisinier, concevra les menus et organisera la cuisine durant The Ark, Julian Cox (UK), jardinier, cultivera les aliments pour The Ark, Maxime Bichon (FR), sous chef cuisinier et artiste, se consacrera à la cuisine et aux pensées créatives durant The Ark et Sue Burge (UK), sous-chef cuisinier et poète, qui aidera en cuisine et mènera les nuits de Food Poetry pendant The Ark.

L’Équipe Art aura en charge la conception et la mise en oeuvre d’ateliers de performances quotidiennes pour tous les participants tout au long de la semaine. Le dernier atelier fera l’objet d’une représentation publique le samedi 8 juillet 2017 dans les rues d'Aubervilliers. Cette équipe comprend Urara Tsuchiya (Japon) et Anna Tanner (USA), artistes performeuses, qui mèneront les ateliers de performance pendant The Ark et Rafaela Lopez (FR), artiste, qui sera en charge de l'animation des réseaux sociaux au sein du projet.

L’Équipe Académique est pour sa part composée d’un groupe d'universitaires qui mènera conférences et expériences scientifiques tout au long de The Ark, préparant notamment la table ronde publique programmée le dimanche 9 juillet 2017. Pour cela, l'équipe est composée de Petra Carma (Slovenie), sociologue, se concentrera sur la préparation de sa modération pour la table ronde publique en fin de projet en effectuant d’une part des tests sociaux groupes/individus et d’autre part en construisant des communauté de communication non violente avec les participants, de Gleb Vyacheslavovich (Russie), économiste, étudiera l’ensemble BRIC - Brésil, Russie, Inde et Chine - en effectuant des tests de dialogues interculturels et interracials avec les participants, de Eric Heist (USA), artiste, s’attachera à l’histoire des communautés dans le sillage de l’expérience scientifique Biosphère qui s’est déroulée entre 1987 et 1994 en Arizona, de Kayla Anderson (USA), artiste et théoricienne, interviendra sur l’Anthropocène, les théories Queer & Race, les relations inter-espèces et les communautés du Futur, de Edgardo I Garrido Perez (Panama/Mexique), biologiste, reviendra sur les communautés des plantes et des humains dans le cadre de The Ark et enfin de Margaret McLaren (USA), philosophe, sera plus spécifiquement attentive à l’Inde, aux Gender studies, à l'Économie et aux Communautés rurales.