Pascal Poyet
, poète traducteur, réalise depuis le milieu des années 1990 des lectures et prises de parole publiques qu’il considère comme un moment de l’écriture de textes mêlant critique et expérimentation, réflexion sur le langage et traduction. Il a notamment publié Un futur (L’Ours Blanc, Héros-Limites, 2019), Regardez, je peux faire aller Wittgenstein exactement où je veux (TH. TY., 2018), Draguer l’évidence et Linéature (Éric Pesty éditeur, 2011 et 2012), Un sens facétieux (CIPM, 2012). Il a traduit des livres de David Antin : je n’ai jamais su quelle heure il était, Accorder et Parler (Héros-Limite, 2008, 2012 et 2019), Lisa Robertson : Cinéma du présent (Théâtre Typographique, 2015), Juliana Spahr : Va te faire foutre – aloha – je t’aime (L’Attente, 2018), Etel Adnan : Surgir (L’attente, 2019), et des textes de nombreux autres artistes et écrivains contemporains de langue anglaise ou allemande publiés en ligne ou dans des catalogues d’expositions (Galerie Thaddaeus Ropac, Paris ; Les Abattoirs, musée d’art contemporain, Toulouse ; La Criée, centre d’art contemporain, Rennes ; Lafayette Anticipations, Paris…) ainsi qu’aux éditions contrat maint qu’il a cofondées avec l’artiste Françoise Goria en 1998.

Aux Laboratoires d’Aubervilliers, il a parlé sa traduction en cours des Sonnets de Shakespeare à l’occasion de la Mosaïque des Lexiques, chaque mois de février 2019 à mars 2020, dans le cadre d’une bourse de résidence d’écrivain en Ile-de-France. Textes des interventions réunis sur le blog des éditions agone.
Il mène aussi depuis un « atelier parlé de traduction », lieu de réflexions et atelier de traduction collective des différentes langues parlées autour de la table. Textes, notes, photographies, transcriptions d’extraits d’échanges sont en ligne sur le site
Enfin, il a conçu et dirige Le Journal des Laboratoires/Mosaïque des Lexiques, revue semestrielle dont il assemble les contributions dans une suite alphabétique de cahiers, se donnant pour tâche de jouer avec ordre et désordre, de tirer parti des différences et contrastes tout en gardant en vue le caractère disparate du matériau qui lui est confié. Deux numéros parus.