Août 2018

Lu Ma Me Je Ve Sa Di
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
  • Endetter et punir / programme de la 6e édition du Printemps des Laboratoires

    Le Printemps des Laboratoires #6

    Dette Economie politique Ecoféminisme

    Les Laboratoires d'Aubervilliers programme la dernière édition du Printemps des Laboratoires, plateforme collective de travail et programme de recherche qui s'attache aux expériences de l’art et du politique, à la circulation et la confrontation des idées. Cette dernière édition explore la thématique de la dette sous le titre Endetter et punir. La dette fonctionne comme un système de ramifications qui conditionne notre paysage social et culturel, politique et intime. Sans se focaliser sur sa seule dimension financière, nous rappelons que la pensée économique est inséparable de la pensée politique et que la dette est historiquement liée à nos manières de vivre ensemble et constitue un dispositif de pouvoir qui modèle nos formes de vie. Contre la « dette infinie », assimilée comme destin inéluctable, nous nous proposons d'explorer les stratégies de résistance et de lutte capables de proposer des nouveaux modes d’être ensemble. Pour ce week-end du 15 et 16 septembre 2018, seront explorés les courants de pensées et les modalités d’action qui invitent à repenser la dette coloniale et écologique, à inventer de nouveaux paradigmes et imaginaires. Pendant deux journées consécutives artistes, chercheur.e.s, historien.e.s, économistes, et militants ont donc été invités afin de déployer ensemble une pensée et un agir de contre-dette.


    Avec notamment la participation de Jeanne Burgart Goutal (professeure de philosophie), Emmanuelle Chérel (historienne de l’art), Yayo Herrero (anthropologue et activiste écoféministe), Séverine Kodjo-Grandvaux (philosophe et chercheuse), La Permanence (collectif), Margaux Le Donné (doctorante en science politique), Rester. Étranger (collectif), Josep Rafanell i Orra (psychologue et psychothérapeute), Ricardo Rubio (performeur et chorégraphe), Olga de Soto (artiste performeuse), Robert Steijn (performeur et chorégraphe) et Ndongo Sylla (économiste du développement) et avec la projection de Bamako d’Abderrahmane Sissako.

  • Nomination

    Direction des Laboratoires d'Aubervilliers

    Les Laboratoires d’Aubervilliers seront dirigés à partir du 1er janvier 2019 par Margot Videcoq, Pascale Murtin et François Hiffler. Suite à l’appel à candidature publié en mars 2018, le conseil d’administration des Laboratoires d’Aubervilliers, après consultation avec les représentants de la Ville d’Aubervilliers, du Département de la Seine-Saint-Denis, de la Région Île-de-France et de la DRAC Île-de-France, ont retenu la candidature de Margot Videcoq, Pascale Murtin et François Hiffler. Conformément aux statuts des Laboratoires d’Aubervilliers, le choix s’est porté sur une direction collégiale réunissant des artistes et/ou commissaires, nommée pour un mandat de trois ans.

     

  • Acquisitions récentes

    Bibliothèque des Laboratoires

    Dans le cadre des acquisitions régulières d’ouvrages qui viennent augmenter le fonds documentaire de la Bibliothèque des Laboratoires, une rubrique a été créée sur le site qui en fasse régulièrement état. Outre les publications mentionnées dans cette rubrique, l'ensemble des ouvrages disponibles constituant ce fonds (excepter les documents audiovisuels) peuvent également être empruntés dans le cadre du dispositif des fiches de convivialités.

    Pour l'heure, les dernières acquisitions présentées sont Les existences moindres de David Lapoujade publié en 2017 aux éditions de Minuit, le n°11 de Z, la revue itinérante d'enqête et de critique sociale publié en 2017 par les Editions Agone, ainsi que le coffret DVD René Vautier en Algérie publié en 2016 par les Éditions Les Mutins de Pangée.

  • DEVENEZ AMIS DES LABOS

    Devenez ami-e-s des Labos !

    Les Laboratoires d’Aubervilliers appartiennent à ces lieux rares où l’art n’est jamais déconnecté de la réalité culturelle, sociale et politique, un lieu engagé sur le terrain des différences et de la pluralité : un lieu en mouvement perpétuel qui se modèle autour des projets artistiques qu’il défend et accompagne. Lieu de recherche et de création, de ressources et d’expérimentations, il se construit en lien avec son contexte d’implantation (du plus local à l’international), avec ses publics et les artistes.
    Pour pouvoir se développer et prendre de l’ampleur, Les Laboratoires ont besoin de vous : Soutenez ce lieu unique dont vous pouvez vous emparer autant que les artistes le font ! Devenez ami-e-s des Laboratoires et accompagnez les dans le déploiement des projets.