Partager

 
 
 
 
  • Plateforme de recherche partagée
  • Printemps des Laboratoires #6

 

La sixième édition du Printemps des Laboratoires, intitulée Endetter et punir, se déroule d’octobre 2017 à septembre 2018.

Loin de nous focaliser sur la seule dimension économique, qui concentre bon nombre de débats politiques aujourd’hui, nous rappelons que d’une part, la pensée économique est inséparable de la pensée politique et que la dette, au-delà de la relation à l’argent qu’elle comporte, impacte nos manières d’agir et notre être fondamental, entraînant des privations de libertés. Autrement dit, elle est un dispositif de pouvoir qui contrôle et modèle nos formes de vie. Or, si la dette fait intrinsèquement partie de notre être à la fois social et individuel ― nous sommes nés endettés et prolongeons cet endettement sur les futures générations ―, il nous faut nous éveiller à la construction de nouvelles subjectivités humaines non oppressives.

Contre la « dette infinie », caractéristique de la modernité et assimilée comme destin inéluctable, contre son économie et sa morale qui prend racine dans la culpabilité et la peur, nous nous employons à explorer les stratégie de résistance et de lutte, capables de proposer des points de fuite, des nouveaux modes d’être ensemble, des procédures d’attention autres, tout ce qui peut aider à décoloniser nos pensées, décapitaliser et dépatriarcaliser nos structures sociétales.

Pour ce faire, nous sollicitons tout au long de l’année artistes, historiens, économistes, chercheurs et militants autours de plusieurs événements publics qui s’inscrivent en amont du week-end du Printemps des Laboratoires, qui aura lieu pour sa sixième et dernière édition
les samedi 15 et dimanche 16 septembre 2018.













_________________________

Le Printemps des Laboratoires reçoit le soutien de l’Adagp et de Copie privé.