Partager

 
 
 
 
  • Plateforme de recherche partagée
  • Printemps des Laboratoires #6

 

En 2018, la sixième édition du Printemps des Laboratoires, intitulé Endetter et punir, s’appuie sur la question de la dette dans les pays européens comme une condition intrinsèque à notre être social et humain : nous sommes nés endettés.
Et, non seulement nés endettés, mais perpétuant également cet endettement sur les futures générations. La lutte pour s’en libérer est celle de la construction d’une nouvelle subjectivité humaine, politique et sociale.

Loin de la dimension économique qu’une certaine approche politique de la dette s’acharne à mettre en perspective et à débattre, nous postulons que cette dette n’est pas ancrée dans la relation directe à l’argent mais dans nos manières d’agir, dans la privation de nos libertés et dans notre être fondamental.

Partant de ce postulat, ce Printemps va s’employer à explorer la manière dont s’inventent des formes de politiques alternatives en Europe comme autant de zones génératives de nouveaux modes de vie et de procédures d’attention.













_________________________

Le Printemps des Laboratoires reçoit le soutien de l’Adagp et de Copie privé.